Actus
Éthique & Méthodes
Contacts
L'enjeu plancton

Livre “L’enjeu plancton – l’écologie de l’invisible”

Préface isabelle Autissier

Édition Charles Léopold Mayer – 2009 -

Le titre du livre indique ce qu’est aujourd’hui le plancton : “un enjeu” planétaire et pas seulement un objet d’études naturalistes. Et le sous-titre affirme d’emblée son problème existentiel : “l’écologie de l’invisible”.

Mais s’il est invisible à l’œil nu, le plancton n’en est pas moins un élément essentiel à l’équilibre de notre planète. Or, si le plancton disparaît, l’humanité disparaît aussi. Sa méconnaissance du grand public est un facteur de sa fragilité.

Pourtant, il faudrait autant se mobiliser pour lui que pour la survie de l’ours blanc. Dans ce livre, nous souhaitons montrer l’importance du plancton entre “terre et mer” en même temps que nos réflexions à travers l’histoire et le parcours de professionnels de la mer, l’intérêt de choisir “le vivant” comme support pédagogique.

Nous voulons également attirer l’attention sur l’importance et les limites de l’aquaculture, le potentiel que représente un repeuplement des mers raisonné, le challenge qu’il exige en terme de formation des jeunes, qu’ils soient en Europe ou ailleurs dans le monde et les possibilités d’emplois liés à sa “reconnaissance” et à l’économie populaire.

La dégradation des ressources de la mer n’est pas uniquement imputable aux pêcheurs que l’on cible trop facilement comme unique responsable, par leur surpêche. La deuxième partie du livre tend à démontrer que l’ensemble des activités humaines est en cause, notamment en ce qui concerne l’acidification des océans et le manque d’oxygène qui s’étend en mer.

Fertiliser artificiellement la mer ne sera pas une solution. L’important, c’est de maintenir partout la diversité du plancton. Car le plancton est sans frontières, et s’il est malmené, il devient souvent témoin à charge, comme de nombreux exemples le prouvent. Il nous dit ce que sera le poisson dans dix ans. Les solutions présentées en troisième partie, même si elles apparaissent modestes face à l’ampleur du problème posé, dès lors qu’elles sont cumulées, modélisées et reproductibles, sont porteuses d’espoir. Le plancton, qu’il faut mieux faire connaître grâce aux médias modernes, est un véritable outil pour le développement durable.

Portraits sociaux

22 portraits sociaux de ménages de l’agglomération rennaise..

AUDIAR (Agence d’urbanisme et de développement intercommunal de l’agglomération de Rennes)

Les revenus des ménages sont moins élevés qu’on ne le pense généralement. Mais les données chiffrées ne sauraient rendre compte de la réalité qu’ils recouvrent. Comment se débrouille-t-on lorsque l’on a des ressources “modestes”, comment les classes “moyennes” gèrent-elles leurs priorités, entre difficulté et aisance, cigales ou fourmis par choix ou contrainte ?
C’est à ces questions que ces 22 ménages répondent, dans la ville centre ou dans les communes de l’agglomération rennaise : ménages avec enfants, personnes seules, jeunes ou plus âgées. Ces figures sont par nature uniques et ne sauraient être représentatives de l’ensemble des ménages de l’agglomération. Mais ces “histoires de vie” offrent une variété de profils et ouvrent une fenêtre intéressante pour mieux comprendre les modes de vie des habitants de Rennes Métropole, ausculter leurs difficultés mais aussi leurs satisfactions, leurs espoirs et leurs craintes.
www.audiar.org